Un voyage zéro déchet, est-ce possible?

Mon premier atelier étant passé, voici une partie de la réflexion que nous avons eu autour du thème zéro déchet en voyage. La compatibilité entre les deux est difficile à trouver tant l’impact du tourisme sur l’environnement est dévastateur de par ses déchets. Les chiffres ne manquent pas… En moyenne un touriste génère 5 kg de déchets par jour ! De plus, le tourisme international est responsable de 5% des gaz à effet de serre dans le monde, principalement liés à l’avion (40%), le transport routier (32%) et l’hébergement (21%) (source Organisation Mondial du Tourisme). Ces chiffres sont très alarmants puisque le nombre de touriste est en net augmentation chaque année, sans une réelle prise de conscience (ce qui n’est pas du tout le cas aujourd’hui) les dégâts ne vont faire qu’empirer.

Mais à mon échelle que puis-je faire ? Je n’ai pas de yacht ou je ne prends pas l’avions toutes les semaines alors serait-ce à moi de changer quelque chose ?

C’est vrai que d’un point de vue général, la plupart d’entre nous ont moins d’impact, par rapport à une minorité voyageant de manière très polluante en permanence. Cependant, je suis convaincue que nos actions, même petites, valent le coup et que chaque pas dans une démarche plus minimaliste est important. Voyager inclut plusieurs sources de déchets, que l’on a délimité en catégorie lors de l’atelier. Elles se composent des déplacements, de l’hygiène, de l’alimentaire et tout ce qui est lié à l’hébergement. Voici une partie de notre tableau lors de l’atelier :

Tableau des déchets provoqués lors d'un voyage

La bouteille d’eau est un des déchets plastiques le plus polluant. Le transport moyen d’une bouteille est de 300 km avant d’arriver à son lieu de vente, et un touriste consomme environ 2 bouteilles par jour. Le résultat est sans appel et il est important de trouver des solutions. Surtout que ce genre de déchet peut être évité… En effet, suite au recensement de tous les déchets, nous avons réussi à établir ensemble des alternatives et des solutions pour éliminer les déchets évitables.

Mais tout d’abord, avoir une démarche zéro déchet qu’est ce que c’est ?

Le but de ce système est de ne plus gaspiller ou utiliser des produits destinés à être jetés. On trouve dans le zéro déchet plusieurs règles de base, dont la première est le fait de refuser ce genre d’objet : ce type de pratique permet de stopper la demande et par conséquent la création de produits superflus et gaspilleurs de ressources naturelles. Dans un deuxième temps, il est important de réduire pour désencombrer. C’est du minimalisme et cela peut être très utile lors d’un voyage : en ne prenant par exemple qu’un bagage à main pour le transport. Pour poursuivre dans la démarche, on pense à réutiliser au maximum et donc choisir des objets dans ce sens : sac en tissus, assiette et couverts en inox etc. Enfin, lorsque l’on doit jeter, recycler et composter devraient être les seules dernières options.

Mettre en place toutes ces pratiques ne se fait pas en quelques jours, cette démarche doit être durable pour se l’approprier. Cet atelier est fait pour établir une réflexion en ce qui concerne le tourisme. Tous ces déchets peuvent être évités si nous prenons le temps de changer quelques habitudes.

Suite au recensement de tous les déchets, nous avons réussi à établir ensemble des alternatives et des solutions pour éliminer les déchets évitables.

Tableau des solutions

Pour conclure sur le sujet, un voyage totalement zéro déchet est très difficile à atteindre, cependant limiter ses déchets est tout à fait envisageable avec un minimum de préparation. Le plus important est de réfléchir aux modifications possibles et d’y aller au fur et à mesure.

Voici le déroulé de cet atelier de 2 heures (adaptable selon les attentes) :

  • Une phase présentation des participants pour comprendre les attentes de chacun

  • Un brainstorming pour définir les déchets produits lors d’un voyage

  • Une phase en groupe ou tous ensemble (tout dépend du nombre de personnes) pour trouver les solutions et les alternatives possibles

  • Un tour de table pour définir la suite de chacun : ce que chaque participant souhaite mettre en place pour son prochain voyage.

N’hésitez pas à me contacter pour plus d’informations. J’organiserai très vites des nouveaux ateliers et si vous souhaitez en organiser un (dans un café, chez vous, dans votre entreprise), contactez-moi ! Je peux m’adapter à toutes vos problématiques tant qu’elles sont liées au voyage !